Partagez|




Nadhezda Krilova | Way down we go

losing a battle... still fighting for the war
avatar

Fondatrice
Nombre de messages :
1214
Date d'inscription :
24/10/2012
Localisation :
Enclave
Avatar actuel :
Annabel Scoley

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar - 16:26





© fassophy.tumblr.coml


Nadhezda Krilova
— we get what we deserve —
Simple pion sur l'échiquier vivendalais, elle n'en est pas moins importante. Petit pion aux grande aspirations, faire tomber le roi. Cette pièce adverse, sale et corrompue par un sang impur, qui, depuis trop longtemps, régnait sur le jeu. Petit pion prêt à tomber pour ne serait-ce qu'un mouvement en faveur de la Cause. Elle n'est qu'un pion, un pion parmi tant d'autres, un pion qu'on remplacerait facilement s'il tombait, mais elle n'en a pas moins son importance. Fervente fidèle du Dieu Noir, Nadhezda est, depuis sa naissance, il y a vingt neufs ans, une Enfant de la Mort, une Enfant du grand Theenar. Depuis toujours donc, elle a grandi dans le monde du Dieu Noir, connaissant ses prières sur le bout des doigts, n'aspirant qu'à mettre du sang sur ses mains pour libérer son dieu. Petit pion qui a son importance, qui a, depuis une dizaines d'années, découvert le monde d'en haut, le vrai échiquier de Vivendale, celui où il n'y a pas que eux contre les autres mais des multitudes de camps, là haut elle est devenue quelqu'un, Nadhezda Krilova, simple esclave devenue maîtresse d'un politicien haut-placé, simple pion placé au plus près du roi ennemi, jusqu'à qu'une fillette aux cheveux d'argent ne défasse l'échiquier d'un revers de main, commençant un tout nouveau jeu.  



Cette fiche est
presque terminée !

« Cause they will run you down, down til the dark and they will run you down, down til you fall, so you can't crawl no more »


physionomie
Bercée par les légendes de ses frères, Nadhezda venait souvent à se demander qu'elles pouvaient êtres les raisons qui poussaient les hommes à agir comme des monstres. Eux qui les avaient condamné à mort pour leurs croyances, les condamnant à vivre caché depuis des siècles sous peine de finir pendu sous la même insulte des habitants "hérétiques". Hérétique, ce mot lui titillait l'esprit, l'agaçait, d'où étaient-ils des hérétiques sous prétexte qu'ils étaient moins nombreux, d'où leur dieux n'en étaient pas un simplement parce que son nom fut entaché par l'esprit pervers de quelques hommes ? D'où était il plus légitime de croire en des dieux qui regardaient ceux qu'ils avaient fait à leur image crever de faim sous leurs pieds sans rien faire ? Fervente croyante, la jeune femme est dotée d'une foie inébranlable envers le Dieu Noir, il est pour elle son dieu, son guide, son père. La raison pour laquelle était en vie, et la raison pour laquelle elle mourrait un jour. Elevée dans la dureté d'ici bas, privée de la chance de vivre une vie normale, la jeune femme est d'une dureté apparente. Aussi stricte envers ses compagnons qu'avec elle même elle n'aspire qu'à la réussite, l'idée d'échouer la terrifie et, plus que tout, elle a peur de décevoir ses frères. Cette peur lui permet d'avancer, et de porter avec merveille son masque. Là-haut elle n'est plus si froide, ni stricte, cachant sa force d'esprit sous l'apparence attrayante de la vulnérabilité, elle devient alors ce qu'elle haït au plus profond d'elle, une perdante.




QUE PENSEZ VOUS DU CONTEXTE POLITIQUE ACTUEL ?
Les Trois, Katharina... Ce sont tous les mêmes, des perdants, des êtres faibles et vulnérables, des esprits étriqués dans une religion à sens unique, donner sans jamais recevoir. Nadhezda se fiche bien de savoir qui est au pouvoir actuellement, ce qui l'intéresse c'est comment mettre le Maître Suprême sur le trône. Le reste n'a pas d'importance, la politique des perdants ne l'intéresse pas, elle ne s'intéresse qu'à celle des vainqueurs. 
ETES VOUS ENGAGES ACTIVEMENT DANS L'UN DES CAMPS ?
Nadhezda a prononcé des voeux, donner son esprit à Thenaar jusqu'à que son combat se termine dans la mort, ce ne sont pas des mots pris à la légère ici, chez les vainqueurs, contrairement aux perdants, eux gardent leurs promesses, ils les tiennent avec ferveur et application. Ils ne questionnent par leur morale, ils ne préfèrent pas leur propre vie à celle de la Cause. Nadhezda est une victorieuse, son coeur et son âme sont dévoués àtout jamais au Dieu Noir.  


tell me a story
« Elle, elle, oh et celle ci » fit l'homme en prenant le temps de s'attarder sur la marchandise, il détaillait chaque visage, chaque forme, chaque expression. Pourtant son apparente lassitude trahissait l'habitude de ce moment qu'il devait répéter pour la -je ne sais combien-ème fois. Combien de femmes avait-il vu entrer dans cette maison, combien en avait-il vu sortir ? Lui, l'esclave qui dirigeait les autres esclaves, désignant celles qui travailleraient en cuisine, celles qui s'occuperaient de l'entretien, et celles qui s'occuperaient du plaisir de monsieur. Sir Damen, soldat lui même, il avait gravi les échelons pour finalement diriger l'académie qui formait les nouvelles recrues, lui valant une place parmi les grands, aux côtés des Trois. On disait de lui qu'il faisait défiler les femmes dans son lit, une nouvelle chaque soir, à moins qu'une ne retienne son attention, en plus de sa femme il avait déjà une maîtresse, et seuls les dieux savent combien en a-t-il réfuté avant de la trouver. Nadhezda, en plus de deux autres jeunes femmes, venait d'être désignée pour partager la couche du maître. Et, alors que les deux autres baissaient la tête pour cacher leurs visages baignés de larmes, la jeune femme souriait. En bas, on s'attendait d'elle qu'elle devienne l'esclave d'un noble quelconque pour raconter quelques informations cruciales de temps à autres, comme beaucoup d'autres, mais elle allait faire plus, ce soir là elle entrerait dans la chambre de Sir Damen et ferait en sorte de devenir sa maîtresse.

Jour de la Bataille d'Un Jour

Sir Damen avait barricadé tout le monde dans sa demeure, des gardes derrière chaque porte et chaque fenêtre, il avait refusé de se rendre au Temple, "pour que l'on se fasse tous massacrer en même temps dès qu'ils forceront la porte, non merci. " avait-il dit devant sa femme que Nadhezda voyait pour la première fois depuis la dizaine d'années qu'elle était là contester les décisions de son époux. La noble voulait aller là-bas, mais son mari lui refusait. Il avait enfermé tout le monde avec lui, sa femme, ses esclaves et sa maîtresse. Interdiction de sortir ou d'approcher des fenêtres. Dehors, il leur semblait que c'était la fin du monde, on entendait des cris, le choc des épées, le bruit des béliers enfonçant les portes. Jusqu'à qu'ils arrivent  la leur, à chaque choc, l'épouse de Damen fermait les yeux, serrant un peu plus fort son pendentif arborant ce qui devait être Malsa, les larmes coulant sur ses joues comme le sang des gens ruisselant dans la rue. Nadhezda, elle, attendait tranquillement. Comme lors de son premier jour dans cette maison, elle n'avait pas peur. Si elle mourrait, elle le ferait en bonne servante de Thenaar et rejoindrait son combat dans les entrailles de la terre. Si elle mourrait aujourd'hui, ce ne serait pas sa fin. Et, comme lors de son premier jour, elle était la seule à ne pas avoir peur. Autour d'elle les gens pleuraient, tremblaient, priaient, ils s'étaient tous réunis dans le grand salon à l'étage et, assis par terre, ils attendaient que le destin s'impose à eux. Les paupières closes, les lèvres prononçant des mots silencieux, masquant les prières impures des autres par une ode à Thenaar.

Puis, dans un fracas, la porte céda. Elle ouvrit les yeux. Les autres, déjà, s'étaient levés et couraient dans tous les sens, telles des bêtes apeurées, sans but ni destination. Certains, soudainement poussés par la peur de mourir, attrapèrent ce qui leur tomber sur la main et en firent leurs armes. Un pic à cheminée, un chandelier, l'un d'eux, pris d'un éclair de bon sens, entreprit de décrocher l'épée accrochée sur le mur, cette dernière, soudée à une autre, tomba avec sa compagne et l'accroche du mur. La jeune femme se retint de rire, la scène, sortie de son contexte, aurait été digne d'une de ses pièces qu'on produisait de temps à autre dans les rues, ridiculisant tout, même les situations les plus graves. La jeune femme se leva, elle avait déjà de quoi se défendre, une dague cachée sous sa robe, elle l'avait dérobé au maître il y a des années et la cachait dans ses affaires en cas de besoin, ce jour était arrivé.

Des pas de courses dans l'escalier. Ils arrivaient. Fermant les yeux une petite seconde, elle murmura entre ses dents une dernière prière. « Ô Thenaar, père des vrais hommes, nourris toi de ce sang pour plus tard nous délivrer du fléau de tes ennemis. » Et elle sortit sa dague, l'enfonçant dans la dos de Lady Damen, puis poignarda Sir Damen aussitôt après sous les yeux effarés des autres esclaves. « Qu'est-ce que tu fais ?! » s'effara l'un d'eux. La jeune femme releva son regard. « Je nous sauve la vie. » Au même moment les portes du salon s'ouvrirent sur plusieurs soldats étrangers. Nadhezda leva les mains en l'air, signe qu'elle se rendait. « Nous nous rendons à votre reine messiers. » L'un des soldats fixa les deux corps avec interrogation. « Nous étions des esclaves et nous nous sommes libérés de nos chaines. »

Elle n'était qu'un simple pion, un pion rouge dans un échiquier aux pièces blanches et noires, un des rois était tombé, maintenant le sien pouvait prendre place sur le jeu.



LEADER - Son Excellence, réapparu il y a quelques années pour raviver le souffle perdu de leur communauté, après des années à vivre en haut, ils étaient revenus à eux, décidant de prendre pleinement en charge sa mission de dirigeant. Nadhezda, dès qu'elle redescend en bas, revoir les siens entre deux missions, admire les changements qu'il opère là-bas. Il lui semble que la ferveur envers Theenar n'a jamais été aussi forte que depuis qu'il est revenu dans leurs vies. 
VOUS ? - Vivant entre deux mondes, Nadhezda à un pied entre sa communauté et les rues de Vivendale, si bien qu'il y-a une possibilité de liens avec à peu près tout le monde ! Du partenaire de crimes dévoué à leur cher  Theenar au petit villageois, tout est possible. Lâchez vous !




behind the computer
— « i'm back bitches » —
Nouveau bébé ! Et oui encore ! Voici Nadhezda Krilova #j'airegardétropdeTA (Marianne saura) interprété par Laura Haddock (coucou Léa) qui risque de ma valoir les foudres de Marion et Lucie (vous comprendrez pourquoi, hein léa XD). Et si vous vous demandez toutes les citations viennent de la chanson Way Down We Go de Kaleo qui est juste adqmpjhdo. Voilà voilà. Allez bisous, on se retrouve bientôt pour de nouvelles aventures !
le Code du règlement est
Nadhezda > Isa & Juliet :D

© fiche par hailey j. kingtson



Spoiler:
 



Contre ceux d'en haut
C'est contre leurs égos
Que nous devons faire face
C'est nous contre ceux d'en haut
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Vrai de vrai, cent pour cent pur jus
Nombre de messages :
395
Date d'inscription :
03/04/2015
Avatar actuel :
Hans : Mads Mikkelsen

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar - 20:07

"Laura Haddock (coucou Léa) qui risque de ma valoir les foudres de Marion et Lucie (vous comprendrez pourquoi, hein léa XD)" + "nadhezda > isa & juliet :D" + le spoiler : c'est bon je suis morte XD
Et elle est trop coooooool ! Niark niark niark, si maline et si vicieuse ! *rire diabolique* (mais Thenaar ne nous aura poiiiint)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fondatrice
Nombre de messages :
1214
Date d'inscription :
24/10/2012
Localisation :
Enclave
Avatar actuel :
Annabel Scoley

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Mar - 9:06

L'occasion était trop belle x)
Theenar vous aura niark niark, Adios Kitty Kat, hello Papa Hart ! :D



Contre ceux d'en haut
C'est contre leurs égos
Que nous devons faire face
C'est nous contre ceux d'en haut
Revenir en haut Aller en bas
avatar

almost grown
Nombre de messages :
722
Date d'inscription :
18/08/2013
Avatar actuel :
Tom Hiddleston

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Avr - 23:52

On n'a jamais trop regardé TA (haaaaaan un prénom russe je décède, la saison 4 est beaucoup trop bien, je veux en savoir plus sur les insectes chelou, please please please)
J'aDORE ce nouveau personnage ! les trois sont trop cool mais Nadhezda est intrigante, j'ai hâte de la voir en action :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
réponse rapide
pour répondre plus vite que son ombre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: 
- administration -
 :: Welcome, welcome
-