Partagez|




Charlie Peterson

losing a battle... still fighting for the war
avatar

almost grown
Nombre de messages :
878
Date d'inscription :
06/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Juil - 18:36




Charlie Peterson
— « There are some who live, others who survive. » —



— « a savoir » —
Bienvenue à vous, permettez moi de vous faire une présentation rapide de moi. Originaire du Village on me connait sous le nom de Charlie Peterson. Actuellement on peut me trouver dans l'Enclave. Sachez en passant que j'ai 31 ans et que je suis villageois.



— « physionomie » —
La première chose que l'on remarque chez Charlie c'est sa carrure imposante, sa musculature développée et bien qu'il ne soit pas de très grande taille, son physique inspire un certain respect. Parmi les villageois, il y a ceux qui respectent les règles et ceux qui les contournent. La deuxième catégorie est beaucoup plus importante puisque le vol est considéré comme illégal et que cette activité occupe les habitants de Vivendale à plein temps. Les plus pauvres d'entre eux doivent survivre comme ils peuvent et Charlie ne déroge pas à la règle avec sa famille nombreuse. Quatre frères et trois sœurs, bien qu'il ne soit pas l'aîné il prend son rôle très au sérieux. Chargé de s'occuper du ravitaillement, il passe beaucoup de temps dans les rues à chaparder à droite et à gauche. Arrêté plusieurs fois par les autorités, il a toujours évité l'esclavage avec brio. Efficace et rusé, Charlie aime profondément sa famille pour qui il ferait n'importe quoi. Très soudés entre eux, les frères et soeurs se protègent mutuellement. Leur père les ayant abandonné maintes fois dans le passé a décidé de partir pour de bon quelques années auparavant. Leur mère supporte le poids de leur grande famille avec difficulté. Mais avec des enfants aussi dégourdis et soudés, les Peterson s'en sortent assez bien.

Charlie a un mental d'acier dû à son expérience de la vie et la rudesse de celle-ci. C'est une personne aimante et facile à aimer en retour. Très investi dans ses relations, il est cependant assez méfiant au premier abord et n'accorde pas sa confiance à n'importe qui. Soupçonneux il est cependant facile de le convaincre et de lui prouver sa fiabilité. Fidèle et loyal, il est un frère, un ami et un allié sur qui on peut compter. Aimable et poli il est aussi un parfait gentleman au grand cœur. Il ne fait pas les choses à moitié et quand il se fixe un but, il est difficile de le faire changer d'avis. Malgré ces traits de caractères plutôt positifs, il est aussi impulsif et bagarreur. Il sait se défendre et n'hésite pas à se lancer dans un combat voire à un commencer un lui-même. Susceptible, il n'est pourtant pas rancunier -sauf si la faute commise est impardonnable- et plutôt influençable quand il a confiance. Protecteur et généreux il est aussi passionné dans tout ce qu'il entreprend. Il n'a pas un avis sur tout et prend toujours en compte l'avis des autres pour se forger sa propre opinion. Réfléchi et engagé, il n'a pas toujours un plan à court terme et improvise dans les situations délicates. C'est un homme d'honneur qui prend très à cœur les promesses.




— « because we all have a story » —



Le froissement du papier lui déchire le coeur. Il est assit sur un seau renversé, plié et contorsionné: ses genoux sont presque à la même hauteur que ses épaules . Pourtant la position ne le dérange pas, il ne pense pas à ça. Il aurait un air de gamin égaré et misérable si seulement sa chemise ne laissait pas entrevoir son torse musclé d'homme. Il a une blessure sur le front et il peut aussi sentir celle sur son nez. Une goutte de sang coule le long de sa tempe. Il la sent rouler sur sa joue puis sous sa mâchoire. Elle sillonne son visage pour laisser derrière elle une trace chaude   qui lui rappelle le vide qu'il reste dans sa vie. Il la regarde tomber et s'écraser sur le sol tapis de foin. Il soupire et attrape un pan de sa manche qu'il déchire d'un air las. Il éponge son visage et presse le tissu contre sa plaie. Il passe une main dans ses cheveux en se remémorant les détails.

Il fait froid, la nuit vient de tomber. Talia s'occupe en soufflant de l'air chaud avec sa bouche. Elle essaye de faire des formes. Il a les mains dans ses poches et piétine pour se réchauffer. Ils attendent et le temps commence à se faire long. Presque une heure qu'ils sont là. Ce type n'est vraiment pas réglo, Charlie se promet de lui faire la leçon et de ne plus passer par lui. Talia vient s'accrocher à son bras et elle l'oblige à se prêter au jeu. Alors à son tour, il forme un rond avec sa bouche et souffle un air chaud qui ne créé qu'un tourbillon blanc abstrait. Elle sourit et le traite de nul. Il la taquine et la pousse avec son coude. Ils se collent un peu plus pour avoir moins froid. Ils entendent du bruit et se faufilent derrière le mur. Un petit groupe de gardiens marchent d'une allure cadencée et regardent autour. Ils attendent qu'ils soient loin pour sortir de leur cachette. Talia soupire et shoote dans un cailloux. « On devrait rentrer. » Il ne répond pas, il se contente de lever les yeux et de regarder le ciel. Il est d'un noir envoûtant et la lune éclaire à elle seule la ruelle.

C'est fou comme des détails qui paraissent secondaires voire inutiles sur le moment, peuvent prendre un sens et devenir importants après-coup. Il passe une main sur son visage pour effacer les larmes salées. Sa bouche est pâteuse et son esprit lourd de regrets.

L'homme s'approche à pas de velours. « Désolé les jeunes. » Ils entrent en catimini dans la boutique et déplient leurs sacs. Talia s'occupe des étagères du côté gauche tandis que Charlie négocie le prix. « On avait dis seize. » « Ouais mais les prix viennent de grimper. Vingt ou rien, tu connais la combine petit. » Il tient bon. Il arrive à négocier un peu plus et ils repartent les poches pleines pour  le mois entier.

Les fins traits noirs du portrait de Talia sentent encore l'encre. Il laisse ses doigts s'attarder sur le papier jauni. Il lui avait promis une vie meilleure pourtant. Il était prêt à tout pour revenir en arrière.

Les rues sont calmes, rien de plus agréable qu'un village endormi. Ils marchent côte à côte. Elle regarde les provisions avec un air triomphant sur les lèvres et une lueur enchantée dans les yeux. Lui, la fixe avec passion. Charlie aime Talia et ce n'est pas nouveau. Depuis qu'ils sont gamins, il l'admire, la respecte et la protège. Ce soir, il l'a emmenée à la nouvelle planque. Le trafic de vivres est plus qu'actif au village, les rondes des gardes s'étaient multipliées, il le savait. Il le savait pourtant! « Hé vous! » Ils lèvent les yeux et prennent leurs jambes à leur coup. Le vent s'engouffre dans ses vêtements, il prend la main de Talia pour l'entraîner. Ils tournent à gauche. Au début ils ont peur. Ils courent aussi vite qu'ils peuvent. S'ils arrivent à atteindre la troisième rue, ils pourront trouver une cachette. Mais d'abord il faut semer les gardes qui crient déjà pour des renforts. Talia fait tomber un sac. Elle revient sur ses pas. Il lui reprend la main et continuent leur course. Ils changent de rue. Cul-de-sac: un soldat est planté devant eux. Ils font demi-tour et prennent à droite. Ils passent devant sa maison mais ne s'arrêtent pas. Il ne faut pas qu'on les trouvent, ils doivent se cacher. Un soldat est juste derrière. Et puis un autre devant. Ils s'arrêtent. Ils sont essoufflés et l'adrénaline fait bondir leurs cœurs à l'unisson et fait battre leur sang. Merde, ils sont cernés. Il ne veut pas que Talia soit arrêtée, ils vont être soumis à l'esclavage. Il réfléchit à toute allure, il cherche une solution. Elle peut s'en sortir. Les soldats ne sont que deux, ils peuvent y arriver. « Cours. » Pour faire diversion, il lance le sac sur un des hommes qui perd l'équilibre, elle pousse l'autre et s'enfuie. Il se bat avec le premier. Elle crie. Elle se défend, il assomme le gardien et il se retourne. Elle est par terre, elle pleure. Le soldat retire sa lame rouge de l'épaule de Talia, un air stupéfait sur son stupide visage. Il se jette sur lui en hurlant et l'homme ne tarde pas à perdre connaissance, martelé de coups. Elle a le souffle court, elle a mal. Il s'approche et lui caresse les cheveux. Il veut la sauver, il veut la porter jusque chez lui. Elle saigne trop. Elle secoue la tête. C'est trop profond, c'est trop tard. Il l'aime, il pleure avec elle. Elle est désolée, lui aussi. Elle arrête de respirer et son regard se perd dans la nuit. Il veut hurler. Il entend les soldats qui reviennent. Il dépose un baiser sur ses lèvres ensanglantées. Il attrape le sac et disparaît.




— « les liens » —
Talia: Amour perdu
Tristitia in quidem in oportet atque et esse quaedam atque habet quidem esse re comitatem dulcior facilitatemque esse liberior ad Tristitia omnem mediocre quidem debet et quaedam haudquaquam amicitia condimentum severitas amicitia quaedam quaedam morum mediocre severitas amicitiae in et et re et esse quidem remissior et et remissior gravitatem et in sed mediocre condimentum et in mediocre dulcior suavitas omni. Omnem atque amicitia esse gravitatem sed severitas in quaedam dulcior facilitatemque gravitatem omni quaedam comitatem haudquaquam mediocre quaedam liberior debet sed proclivior condimentum sermonum morum gravitatem liberior et proclivior quaedam atque omnem amicitia morum debet debet mediocre oportet et Tristitia in quidem in oportet atque et esse quaedam atque habet quidem esse re comitatem dulcior facilitatemque esse liberior ad Tristitia omnem mediocre quidem debet et quaedam haudquaquam amicitia condimentum severitas amicitia quaedam quaedam morum mediocre severitas amicitiae in et et re et esse quidem remissior et et remissior gravitatem et in sed mediocre condimentum et in mediocre dulcior suavitas omni.


Adam Peterson: Jeune frère
Tristitia in quidem in oportet atque et esse quaedam atque habet quidem esse re comitatem dulcior facilitatemque esse liberior ad Tristitia omnem mediocre quidem debet et quaedam haudquaquam amicitia condimentum severitas amicitia quaedam quaedam morum mediocre severitas amicitiae in et et re et esse quidem remissior et et remissior gravitatem et in sed mediocre condimentum et in mediocre dulcior suavitas omni. Omnem atque amicitia esse gravitatem sed severitas in quaedam dulcior facilitatemque gravitatem omni quaedam comitatem haudquaquam mediocre quaedam liberior debet sed proclivior condimentum sermonum morum gravitatem liberior et proclivior quaedam atque omnem amicitia morum debet debet mediocre oportet et Tristitia in quidem in oportet atque et esse quaedam atque habet quidem esse re comitatem dulcior facilitatemque esse liberior ad Tristitia omnem mediocre quidem debet et quaedam haudquaquam amicitia condimentum severitas amicitia quaedam quaedam morum mediocre severitas amicitiae in et et re et esse quidem remissior et et remissior gravitatem et in sed mediocre condimentum et in mediocre dulcior suavitas omni.



— « Behind The Computer » —
A mon tour de me présenter, mon nom est Marion mais vous pouvez m'appeler Malbe. N'oublions pas de préciser que mon personnage a le physique de Mike Vogel!




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fondatrice
Nombre de messages :
1229
Date d'inscription :
24/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Juil - 12:01

Voilà un villageois qui promet ! Wow j'ai hâte de le voir dans les rps :3



Contre ceux d'en haut
Revenir en haut Aller en bas
avatar

almost grown
Nombre de messages :
878
Date d'inscription :
06/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Juil - 14:47

Merci Sha ! J'avais envie de jouer Mike Vogel, je sais pas vraiment pourquoi. Je vais te proposer un truc dans la demande de liens ;)


Revenir en haut Aller en bas
avatar

almost grown
Nombre de messages :
731
Date d'inscription :
18/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Aoû - 0:26

Présentation en beauté ! J'adore vraiment la façon dont tu as rédigé son histoire c'est assez utilisé dans les romans mais ça fait toujours son effet (; Quant à son caractère il semble prometteur ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

almost grown
Nombre de messages :
878
Date d'inscription :
06/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Aoû - 13:36

Merci Sey :)


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Expié engagé
Nombre de messages :
143
Date d'inscription :
13/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Aoû - 14:09

Hey ♪

Je l'aime beaucoup moi aussi. J'ai vu que avait posté l'un de ses frères dans les scénarios ... une histoire de famille qui - je n'en doute pas - sera des plus intéressantes ! :]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
réponse rapide
pour répondre plus vite que son ombre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: 
- administration -
 :: Welcome, welcome :: Billets des Nordiens
-